Salon Carrière Formation

blogue3

Top 7 des actions pour aider mon enfant dans son choix de carrière

Votre enfant entre en secondaire 5 et il doit faire un choix de programme pour le cégep ou la formation professionnelle en vue de faire un métier qu’il trouvera intéressant. Le choix est difficile, car il existe d’innombrables possibilités. Toutefois, vous n’arrivez pas à avoir de réponses aux différentes questions que vous lui posez, il semble confus et la date des admissions approche. À l’école, on lui rappelle régulièrement qu’il doit faire un choix, que sa carrière future en dépend. Cela ajoute de la pression à se décider. Parfois, ses amis ont trouvé (Alléluia!), mais pas lui, ce qui peut ajouter encore plus de stress. Comment faire pour l’aider, sans le brusquer?

1.  Dans un premier temps, dans des moments de détente en famille, où vous sentez que votre enfant est enclin à parler, posez-lui des questions ouvertes telles que : Comment va ta réflexion par rapport à ton choix de programme pour l’an prochain? As-tu pensé à des idées? Est-ce que je peux faire quelque chose pour t’aider ? Aimerais-tu aller quelque part pour avoir des réponses ? Il faut se montrer ouvert et non directif pour enlever la pression sur les épaules de votre adolescent.

2.  Il y des livres, entre autres de Septembre éditeur avec « Les Guides Choisir », qui parle des programmes de formations selon les niveaux scolaires (DEP, collégial, universitaire). Ils sont abordables et peuvent s’avérer une mine d’or d’information. Je vous suggère de vous les procurer et de les offrir à votre enfant ou de les laisser traîner dans des endroits comme le salon ou la cuisine. Cela encouragera votre enfant à y jeter un œil. Ils peuvent également s’emprunter dans la plupart des bibliothèques.

3.  À l’automne et à l’hiver, les écoles professionnelles, les cégeps et les universités font tous des portes ouvertes afin d’accueillir les jeunes de secondaire 5 avec leurs parents pour répondre à leurs questions sur les programmes. Il est même possible de visiter les locaux des programmes. Amenez-y votre enfant, cela l’aidera à se visualiser. Pour connaître les dates, visitez les sites des écoles.

4.  À l’automne également, il existe de grands événements carrière, comme le Salon Carrière Formation de Québec au Centre de Foires, qui regroupent en un seul lieu, les cégeps, universités et centres de formation professionnelle. Plusieurs activités y sont organisées afin d’aider les jeunes à s’orienter vers leur future formation. C’est une opportunité à saisir! Voici le site web : www.saloncarriereformation.com.

5.  Les élèves de secondaire 5, grâce à une entente avec les commissions scolaires, ont accès à un site web très intéressant pour explorer les différents métiers et formations. Il s’agit du site www.reperes.qc.ca. Ils ont accès au site grâce à un code qui leur est fourni à l’école. Ce site renferme beaucoup d’information, des exercices d’exploration, bref, tout ce qu’il faut savoir pour pouvoir prendre LA bonne décision. Vous pouvez l’encourager à parcourir ce site et même le faire avec lui si cela est possible.

6.  Une autre option intéressante et à votre portée pour aider votre enfant est de l’inviter à aller passer une journée dans un milieu de travail qui l’intéresse. Par exemple, si votre enfant s’intéresse à la profession d’infirmière et que vous connaissez une personne qui travaille dans ce domaine, vous pourriez prendre une entente avec cette dernière, afin de permettre à votre enfant d’aller travailler une journée avec elle. Si cela n’est pas possible, vous pouvez organiser une rencontre en personne ou téléphonique, afin que cette personne parle de son métier et réponde aux questions de votre adolescent. Cela lui permettra d’avoir une vision plus réaliste de la profession qui l’intéresse.

7.  Finalement, il arrive que votre enfant soit complètement dérouté et qu’il soit difficile pour vous de l’aider. À ce moment-là, vous pouvez l’amener consulter un conseiller d’orientation. Votre enfant peut aller rencontrer gratuitement celui de son école secondaire. De plus, il y a des conseillers d’orientation qui offrent des services en pratique privée ce qui peut réduire les délais d’attente. Une démarche avec un professionnel permettra à votre adolescent d’explorer l’ensemble des possibilités et de mieux se connaitre. Ainsi, il pourra faire un choix plus éclairé.

En conclusion, il est important d’aider votre enfant à explorer les différentes avenues tout en respectant ses choix et aussi son intérêt pour l’école. Si vous avez un enfant qui a davantage de difficulté et qui aimerait aller à l’université, ne le bloquez pas, mais encouragez-le à faire une technique avant, ce qui lui donnera un plan B si l’université s’avère impossible. Il existe plusieurs façons d’atteindre un but et l’exploration permet de connaître les différentes options possibles en fonction de chaque personne. De plus, il arrive parfois que votre enfant commence une formation collégiale et décide finalement de changer d’idée. Cela arrive régulièrement. Il n’y a pas de mauvais choix, il y a seulement plusieurs décisions qui permettent d’atteindre notre objectif.

Bonne exploration !


Annie Gourde, M.A. co
Conseillère d’orientation en pratique privée
www.anniegourdeconseillereorientation.ca

Partager