Salon Carrière Formation

rentrée

C’est la rentrée !


La rentrée approche à grands pas, les achats de matériel scolaire sont presque complétés, les sacs à dos sont pleins… 

 

Votre enfant commence le secondaire 5, l’année du bal de finissant, du diplôme tant convoité. C’est également le temps de penser à son futur et de faire un choix de programme, que ce soit en formation professionnelle, au cégep ou à l’université. Il doit décider maintenant, vers quel métier il a envie de se diriger, ce qui n’est pas une mince décision. 

 

Cette décision amène son lot de stress et d’anxiété. Il y a certains jeunes qui savent déjà quoi faire et qui sont motivés à poursuivre, alors que pour d’autres, c’est le néant total. Ils ne savent pas s’ils doivent poursuivre dans un cours technique ou préuniversitaire. Parfois, ils sont fatigués de l’école, ils ont besoin d’explorer autre chose et l’envie de voyage se fait sentir. Mais, en tant que parent, vous préférez qu’ils poursuivent l’école et les voyages se feront après. Toutefois, pour certains, cette année « sabbatique » les aideront à prendre une décision qui sera mûrie et pleinement réfléchie. Il n’est pas évident de choisir aussi tôt dans l’adolescence. 

 

Il y a des jeunes qui n’osent pas s’engager dans une formation quelconque, de peur de se tromper et de faire les mauvais choix. Toutefois, en tant que conseillère d’orientation, il m’est possible de dire qu’il n’y a pas de mauvais choix, seulement une suite de décisions qui nous mènent du point A au point B. Personnellement, je suis le résultat d’un changement de carrière et pourtant, lorsque j’étais en secondaire 5, je savais clairement ce que je voulais faire. Les circonstances de la vie ont modifié ma trajectoire. 

 

Les emplois d’été et à temps partiel aident assurément votre enfant dans sa prise de décision, car cela lui donne l’opportunité de découvrir la réalité du marché du travail et il y apprend à connaître ses forces et faiblesses. Parfois, les jeunes ont peur des emplois de bureau, car ils pensent qu’ils resteront assis toute la journée devant un ordinateur. Mais une fois en poste, ils se rendent compte qu’il y a des emplois de bureau très dynamique. La même chose pour les métiers manuels qui demeurent souvent mystérieux pour les jeunes. 

 

Également, dans le but d’aider dans cette prise de décision, l’école a des ressources disponibles comme un conseiller d’orientation ou conseiller en emploi, qui organisent des journées de la carrière, des cours où le choix de carrière est abordé et toutes sortes d’activités pour aider les jeunes à explorer le plus de possibilités. 

 

Des programmes existent, tels que Jeunes Explorateurs d'un jour, qui perme
t à votre enfant de vivre une journée dans la peau d’une personne exerçant le métier qui l’intéresse, que ce soit médecin, infirmière, machiniste, mécanicien, etc. 

 

Les différentes écoles de formation offrent à l’automne et à l’hiver une journée porte ouverte permettant de visiter leurs locaux, de poser des questions sur les programmes et ainsi faire un choix éclairé. Cela permet de savoir si le cégep que nous avons choisi peut convenir à nos besoins. 
Ensuite, chaque automne, il est possible pour les jeunes de venir visiter le Salon carrière formation de Québec, car il permet de voir sous un même toit, tous les établissements scolaires. Votre enfant peut ainsi poser ses questions, expérimenter certains métiers. Cela aide beaucoup à faire un choix.
Enfin, si votre enfant est toujours confus, n’attendez pas le mois de février pour l’amener consulter un conseiller d’orientation en privé. Les inscriptions doivent se faire pour le 1er mars et il faut toujours quelques rencontres avant qu’une personne prenne une décision. Donc, prévoyez d’avance l’aide que vous apporterez à votre enfant dans cette année charnière qu’est le secondaire 5.

***** 

Psst !! Les adultes peuvent aussi vivre des questionnements suite au retour des vacances. N’hésitez pas à aller voir les portes ouvertes des écoles de formation si un retour aux études vous allume ou à venir au Salon carrière formation de Québec. Il n’y a pas d’âge pour vivre un questionnement sur la carrière. Les conseillers d’orientation peuvent également vous aider, selon votre réalité, à prendre la meilleure décision possible. 

Bonne rentrée !

Annie Gourde, M.A. c.o.
Conseillère d’orientation en pratique privée
www.anniegourdeconseillereorientation.ca

Partager